deux jeunes femmes, un livre posé sur la tête, des lectrices épanouies
Livres

Des bêta-lectrices, et non pas des lectrices bêta. Bien au contraire !

Le terme officiel de « bêta lecteurs » que j’ai récemment appris, désigne les premiers lecteurs non professionnels d’un manuscrit (au sens informatique, la version bêta d’un logiciel est une préversion, non encore commercialisable, car pouvant comporter des bugs). Une aide très précieuse que je vous conseille, pour l’avoir expérimentée.

Leur lecture avisée permet de repérer des failles (chronologiques, redites, incompréhensions, etc.), d’avoir un retour sur l’intérêt de l’histoire (écrire étant une occupation très solitaire), et en fonction de leurs ressentis, de mener à bien son projet, ou non.

 » Un fil de partages et d’échanges, tel un beau et fantaisiste carrousel d’idées et d’expressivités légères et profondes »

Le Comité de lecture improbable, monté et orchestré de main de maître par Denise avec son groupe d’amies, dans une lointaine îles des Caraïbes, Saint-Martin, a fait bien plus que ça !!! Je ne les connaissais absolument pas et mes échanges sur WhatsApp avec Denise, les deux Isabelle, Valérie, Patricia et Nicole, ont été non seulement constructifs, mais aussi inspirants, drôles, et même parfois un peu perchés.

Je me rappelle notamment d’un échange où il était question d’une Princesse consort d’un séminaire de vétos à Cuba en Cadillac, de rhum, de cigarillos, de licorne et de la recherche de lutins cubains !

bêta-lectrices de Saint-Martin pour le livre "Et de l'arbre de nos vies la sève perle encore"

 

 » La mutualisation des cerveaux, c’est toujours positif ! »

Leurs phosphorescences m’ont permis de trouver non seulement le titre, mais aussi d’écrire le pitch et d’avoir leurs ressentis sur les différents types de couvertures proposés.

Plusieurs pistes graphiques ont été explorées, et la dernière orientation, donnée par ma fille aînée, une dévoreuse de livres, en version papier et aujourd’hui beaucoup plus numérique, a été approuvée : « beaucoup moins léchée que le soleil arbre de vie, mais beaucoup moins option développement personnel « . « Avec un côté presque photo de famille  qui illustre bien le lien filial de l’histoire, la présence de l’arbre pouvant être interprétée comme un symbole, ou pas ». « Et la balançoire symbolise bien les mouvements de la vie « .

« Comme quoi la mutualisation des cerveaux, c’est toujours positif !!!  » , a parfaitement résumé l’une d’entre elles.

Précieuses bêta-lectrices…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *